Un stage de sensibilisation est fait avant tout pour échanger autour du thème de la sécurité routière. Il ne s’agit en aucun cas de vous juger et encore moins de vous blâmer. Ces stages sont encadrés par un arrêté ministériel (arrêté du 26 juin 2012) qui permet de garantir leur bon fonctionnement.

Dans un premier temps, nous nous assurerons au travers d’un tour de table que chacun ait bien sa place dans le stage. En effet, certaines personnes sont là un peu trop tôt et d’autres trop tard. Nous nous devons donc de vous informer et de vous guider au travers de ce dédale administratif.

Ceci-fait, il y a une partie qui concerne tout le monde. On réfléchit alors à la sécurité routière de manière collective.

Ensuite, nous nous intéresserons aux contraintes de la route mais cette fois-ci du point de vue de chacun.

Il sera ensuite temps de se quitter.

La date de valeur de votre récupération de points est le lendemain du deuxième jour de stage (cela-dit, ils n’apparaitrons que bien plus tard sur votre permis).